LE FRANGLAIS DANS LES TITRES DE FILMS FRANÇAIS


And Now … Ladies and Gentlemen, de Claude Lelouch (2001)

Baby Blood, d’Alain Robak (1989)

Bimboland, d'Ariel Zeïtoun (1998) (= Au pays des jolies idiotes)

Black mic-mac, de Thomas Gilou (1986)

Boat people, passeport pour l’enfer, d’Ann Hui (1983)

Boy Meets Girl, de Leos Carax (1984) (litt. « Quand un garçon rencontre une fille »)

Cache Cash, de Claude Pinoteau (1994)

Charité Biz’ness, de Thierry Barthes et Pierre Jarnin (1998) (litt. « Le commerce de la charité »)

Doggy Bag, de Frédéric Comtet (1999)

Family Rock, de José Pinheiro (1981)

Flic Story, de Jacques Deray (1976) (litt. « Histoire de flics »)

For ever Mozart, de Jean-Luc Godard (1996)

French Cancan, de Jean Renoir (1955)

Fucking Fernand, de G. Mordillat (1987)

Gas-oil, de Gilles Grangier (1955)

Grève party, de Fabien Onteniente (1998)

Hold-up,d’Alexandre Arcady (1985) (litt. « Braquage »)

Jerk à Istamboul, de Francis Rigaud (1998)

Le gang,de Jacques Deray (1976)

Le grand bluff,de Patrice Dally (1957) (litt. « La grande esbroufe »)

Le gentleman d'Epsom, de Gilles Grangier (1962)

Les années sandwiches, de Pierre Boutron (1978)

Les babas-cool, de François Leterrier (1981)

Les kidnappeurs, de Graham Guit (1998) (= Les ravisseurs)

Love Me, de Laetitia Masson (2000) (= Aime-moi)

Lovers, de Jean-Marc Bar (1999) (= Amants)

Opération corned-beef, de Christian Clavier et Jean-Marie Poiré (1990)

Playtime, de Jacques Tati (1967)

Rainbow pour Raimbaud, de Jean Teulé (1995) (litt. « Arc-en-ciel pour Raimbaud »)

Riders, de Gérard Pirès (2001) (= Patineurs sur bitume)

Saint-Tropez Blues, de Marcel Moussy (1961)

Serial lover, de James Huth (1998)

Stand-by, de Rock Stéphanik (2000)

Stan the Flasher, de Serge Gainsbourg (1990) (= Stan l'exhibitionniste)

Subway, de Luc Besson (1985) (litt. « Métro » – parisien en l'occurrence)

Surprise-party, de Roger Vadim (1982)

Travelling avant, de J.-C. Tarchella (1987)

Twist again à Moscou, de Jean-Marie Poiré (1986)

Comment ne pas être scandalisé par le fait que la majorité de ces films, malgré leur titre en (fr)anglais, aient eu si peu de succès et n'aient pas fait carrière aux E.-U. ? / One can't help wonder why most of these films, with such great English-like titles, failed to be box office successes and never made it to the States...

 

© Christian Lassure - English For Techies

home    tech voc   gen voc   grammar   EtoF   FtoE   exam papers   texts   pronunciation   manuals   franglais   dictionaries   publications   Q&A   images   links