BTS INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (IRIS) - SESSION DE 2006

Académies de Paris, Créteil et Versailles

EPREUVE D'ANGLAIS


RAPPORT DE LA COMMISSION D’ANGLAIS

Remarques concernant l’épreuve orale

La lecture des rapports de stage : Innovation remarquée cette année, les examinateurs n’ont pas eu à se déplacer pour consulter les rapports de stage quelques semaines avant l’épreuve : la lecture en a été faite au moment même de l’interrogation. Personne ne s’en est plaint.

Les résultats : La moyenne des notes orales s’élève à 11,52 cette année (contre 11,26 l’année dernière et 10,68 en 2004. On peut peut-être y voir une meilleure préparation des candidats à l’épreuve nouvelle formule.

Remarques concernant l’épreuve écrite

Un sujet « FEErique » : Comme en 2005 et 2004, le sujet relevait de la spécialité « Fluides – Energies – Environnements » (ou FEE en abrégé), ce qui certes ne contredit pas le proverbe « Jamais deux sans trois » mais peut s’interpréter comme un handicap attribué systématiquement aux candidats des deux autres spécialités du groupe 9.

Des feuilles blanches : Innovation cette année, les candidats devaient répondre directement sur les feuilles du sujet.

1re remarque : la consigne, pourtant clairement indiquée sur la page 1, n’a pas été comprise par certains candidats qui ont écrit sur des feuilles distinctes. Serait-il donc possible d’exiger des surveillants d’épreuve de vérifier dès le début de celle-ci que cette instruction est bien respectée ?

2e remarque : Serait-il possible de prévoir davantage de place pour les réponses sur les feuilles de sujet à l’avenir ?

La partie « Expression » : Il aurait fallu dissocier, dans la présentation de cette partie, les deux questions qui la composaient et accorder aux candidats plus que 150 mots pour qu’ils puissent faire des réponses mieux structurées.

Les résultats : La moyenne des notes écrites s’élève à 10,2 contre 9,55 en 2005 et 8,6 en 2004. Il y a là, à première vue, une gradation encourageante mais elle doit être pondérée par le fait que la traduction était plus courte et facile que les années précédentes et qu’elle comptait moins (3 points au lieu de 5) en plus d’être intégrée dans la partie « Compréhension ».

La moyenne totale de l’oral et de l’écrit s’élève à 10,86 contre 10,40 en 2005 et 9,64 en 2004. Comme nous l’avons dit, cette amélioration continue est à mettre en relation certes avec la facilité accrue de l’épreuve mais aussi avec la meilleure préparation dispensée par les collègues au bout de trois sessions du BTS IRIS.

Pour la Commission d’anglais, le Président,

Christian Lassure
avec la collaboration de MMes Martine Lacaze et Evelyne Laroche-Joubert

sommaire exam papers