BTS D'INFORMATIQUE INDUSTRIELLE - SESSION DE 2003

Académies de Paris, Créteil et Versailles

EPREUVE ÉCRITE D'ANGLAIS


RAPPORT DE LA COMMISSION D'ANGLAIS

PERTINENCE DU SUJET

Le texte retenu pour confectionner le sujet était récent, puisqu’il était daté du 16 septembre 2002. Un bon point donc ! Ensuite, il concernait un procédé permettant de transformer une plaque de verre ordinaire en écran informatique réagissant à la fois au toucher et à la voix, bref une technique applicable aux vitres d’abris-bus, aux vitrines de magasins, aux tables de restaurants, etc. Un sujet donc bien délimité, concret, et intéressant.

COMPTE RENDU EN FRANÇAIS

Les faibles connaissances en vocabulaire des candidats, s’ajoutant à une mauvaise exploitation du dictionnaire bilingue (on se contente souvent de la première acception d’un terme), expliquent le fait que dans certaines copies, trop nombreuses, on n’a pas vu que le terme « window » devait être pris dans le sens de « vitre », « vitrine », « plaque de verre » et non de « fenêtre » (d’affichage ou autre). Dans certains comptes rendus, où il est question d’écrans classiques et non pas de vitres à capteurs, le contresens est patent. Sans doute, une préparation spécifique, vouée au bon usage du dictionnaire, devrait permettre aux candidats de ne pas tomber dans le piège des faux-sens et contresens.

Autre remarque : dans la majorité des copies le compte rendu est plus linéaire que synthétique, et trop long, mais c’est là une constatation renouvelée chaque année.

TRADUCTION EN FRANÇAIS

Le passage à traduire faisait redondance avec le compte rendu, d’autant plus que ce dernier a dépassé rarement le stade d’une production linéaire. Cependant, des trois exercices proposés, c’est incontestablement le mieux réussi, vraisemblablement parce que le passage concerné parlait de choses techniques et concrètes. Beaucoup de candidats ont achoppé sur la phrase « These travel through the glass to sensitive detectors at each corner », où « these » renvoie au terme « vibrations » dans la phrase précédente : on a eu droit à « ces voyages », « ce voyage », et autres traductions aberrantes.

QUESTION EN ANGLAIS

Au vu de la prestation des candidats, la question à traiter en anglais était trop ambitieuse. Beaucoup de candidats ont eu du mal à imaginer ou à exprimer les diverses applications possibles pour le procédé envisagé, se cantonnant à des considérations vagues. Rares sont les copies écrites en un anglais grammatical et idiomatique. On notera qu’un candidat sur dix a fait l’impasse de la question.

MOYENNE DES NOTES

La moyenne des notes s’établit à 9,48 cette année, contre 9,5 en 2002 et 9,4 en 2001. Il convient de rappeler que les correcteurs d’anglais s’efforcent de mettre tout l’éventail des notes et de bonifier tout ce qui peut l’être dans les copies.

L’IRIS NOUVEAU EST-IL ARRIVÉ ?

La commission d’anglais souhaiterait que des informations tangibles soient disponibles dès la rentrée sur l’épreuve écrite de 2004. (*)

Christian Lassure
professeur agrégé d’anglais
au Lycée Jules Ferry à Versailles

aidé de Mme Françoise Lequien

(*) Il paraîtrait qu'en saisissant « IRIS » on trouverait un certain nombre de renseignements sur le Web.

sommaire exam papers